Blog

Ustensiles de cuisine : portrait des matériaux dont ils sont composés

Ustensiles de cuisine : portrait des matériaux dont ils sont composés

Parmi la panoplie d’ustensiles de cuisine offerts dans un établissement comme une succursale de Doyon Després, lesquels devrait-on se procurer, quels éléments doivent motiver son choix?

Une fois que le type d’ustensile requis a été déterminé, il convient d’affiner ses recherches. On vous recommande alors d’examiner le matériau dont les modèles considérés sont composés.

Acier inoxydable, nylon, bois ou silicone? Guillaume, conseiller à la succursale de Montréal, a relevé leurs caractéristiques pour que vous puissiez identifier les outils dont vous avez besoin.

Principales caractéristiques des principaux matériaux

Aucun matériau ne s’avère meilleur qu’un autre, mais certains matériaux sont dotés de caractéristiques que d’autres ne possèdent pas. Voici un portrait de quatre d’entre eux.

Nylon

Le nylon est compatible avec les outils de cuisson et de préparation de toutes sortes, ce qui signifie qu’il n’abîme pas la surface ou le revêtement antiadhésif de ces derniers.

Il s’agit d’un plastique à base de polyamide que beaucoup de personnes redoutent, car il a souvent été associé aux termes « produit chimique » et « cancérigène ».

Il n’y a rien à craindre des ustensiles en nylon s’ils sont bien utilisés et nettoyés. Leur résistance à la chaleur est toutefois plus faible que celle d’ustensiles produits avec d’autres matériaux.

S’ils sont exposés à une température supérieure à 400°F, ils peuvent fondre, et le nylon fondu est susceptible de contaminer une préparation. Vaut mieux jeter cette dernière si cela se produit.

Le nylon n’absorbe ni les parfums, ni les saveurs des aliments. De plus, il ne conduit pas la chaleur, ce qui fait des ustensiles qui en sont constitués des outils sécuritaires.

Il se révèle également très robuste, de sorte que les ustensiles qui en sont composés ont une longue durée de vie. Il supporte aussi très bien les lavages répétés au lave-vaisselle.

Bois

Les ustensiles de cuisine en bois peuvent être utilisés avec une grande variété d’outils de cuisine. Le bois n’est pas susceptible d’endommager le revêtement antiadhésif d’une poêle.

Il est également résistant à la chaleur et ne la conduit pas. Il est toutefois perméable aux pigments et au parfum de certains aliments et certaines préparations liquides, qu’il absorbe.

Il vaut mieux laver les ustensiles de cuisine en bois à la main et les sécher sans tarder. L’humidité stagnante d’un lave-vaisselle peut entraîner la formation de moisissure sur le matériau.

Si vous constatez la présence d’une fissure sur la tête d’un ustensile en bois, jetez ce dernier, car de la moisissure peut déjà s’être formée à l’intérieur de cette même fissure.

De plus, le bois s’avère un matériau combustible. Si vous employez une cuisinière alimentée au gaz, veillez à garder vos ustensiles en bois loin des flammes vives produites par l’appareil.

La tête d’un ustensile peut s’effriter ou carboniser si elle est exposée à la chaleur vive. Des miettes de bois sont alors susceptibles de se retrouver dans des préparations, ce qui n’est pas souhaitable.

Silicone

Le silicone est un matériau très résistant et souple. De nombreux ustensiles de cuisine en silicone sont composés d’un cœur en acier inoxydable qui leur procure une certaine rigidité.

Plusieurs modèles sont entièrement recouverts de silicone, et d’autres ne sont dotés que d’une tête en silicone. Les options sont limitées, car leurs utilisateurs sont relativement peu nombreux.

Ils sont compatibles avec les outils de cuisson antiadhésifs. Leur emploi primaire s’avère d’ailleurs pour la cuisson d’aliments délicats comme les œufs, les crêpes et les poissons dans de tels outils.

Le silicone, un matériau sécuritaire, résiste à de hautes températures. Seule une flamme directe peut l’endommager. La chaleur est susceptible de le déformer, mais pas de le faire fondre.

Cependant, après plusieurs lavages au lave-vaisselle et occasions où un choc de température a été constaté, le silicone peut sécher, de sorte que des fissures naturelles peuvent être formées.

Il est préférable de se départir de ses ustensiles de cuisson en silicone fissurés avant que le matériau ne s’émiette. Le silicone étant similaire au caoutchouc, il est dangereux de l’ingérer.

Acier inoxydable

L’acier inoxydable est l’un des matériaux les plus résistants à la chaleur et aux chocs et les plus hygiéniques et durables. Non seulement il est résistant à la chaleur, mais il la conduit aussi.

Un ustensile de cuisine en acier inoxydable présent à proximité ou dans un outil de cuisson chaud absorbe la chaleur. Un ustensile chaud peut causer des brûlures au cuisinier qui n’est pas attentif.

Certains ustensiles en acier inoxydable sont dotés d’une poignée anti-chaleur, une poignée qui n’est toutefois pas à l’épreuve de la chaleur vive diffusée par un appareil de cuisson.

Tous sont incompatibles avec les outils de cuisson antiadhésifs, car le frottement des ustensiles sur leur surface entraîne à long terme le retrait de l’enduit dont ils sont recouverts.

Si certains ustensiles sont rigides, d’autres, de moindre qualité, deviennent souples lorsqu’ils sont chauds. Ces derniers peuvent fendre, et d’une fissure peuvent se libérer des particules d’acier.

Il est crucial de se débarrasser des ustensiles fissurés, car leur emploi s’avère alors dangereux. Il faut éviter à tout prix que des particules d’acier ne se retrouvent dans une préparation.

Miser sur la variété et faire preuve de prudence

Voici ce qu’il faut retenir de cet article : il vaut mieux posséder une variété de modèles afin de toujours avoir sous la main l’ustensile adéquat. À chaque recette son ustensile, affirme Guillaume.

Il est essentiel, ajoute-t-il, d’évaluer avant chaque emploi d’un ustensile de cuisine dont on compte se servir l’état de ce dernier afin de veiller à ce qu’il soit impeccable.

La qualité et la propreté sont deux critères de haute importance qu’il ne faut pas négliger. La santé et la sécurité, en cuisine comme pour d’autres domaines, reposent sur la prévention.