Blog

Briquettes et charbon de bois : portrait de ces combustibles

Briquettes et charbon de bois : portrait de ces combustibles

Charbon ou briquettes? Briquettes ou charbon? Vous constaterez au fil de la lecture de cet article que bien que ces deux combustibles soient à la fois similaires et différents, ils sont aussi efficaces.

Cet article ne constitue ni une comparaison, ni un guide de sélection. Il est composé d’une variété d’informations concernant les deux combustibles qui sont susceptibles de se révéler instructives.

Ce pot-pourri de renseignements pertinents est une gracieuseté d’Alexandre, conseiller à la succursale de Brossard, et de Charles, conseiller à la succursale de Québec.

Deux combustibles, deux courbes de combustion

Les briquettes sont d’ordinaire désignées comme le combustible idéal pour la cuisson lente et le charbon de bois comme le combustible préféré pour la cuisson régulière.

La température maximale du second est près du double de celle des premières, à raison de 800°F contre 400°F. Cet écart significatif ne s’avère pas l’unique différence entre ces deux combustibles.

Une fois atteinte, la température maximale des briquettes est maintenue pendant toute la durée du processus de cuisson ou de fumage ou jusqu’à ce qu’il ne reste plus que des cendres.

La température du charbon de bois, quant à elle, subit des variations, c’est-à-dire qu’elle augmente rapidement une fois le charbon allumé et diminue progressivement.

Essences de bois et combustion : aucune corrélation

Plus des morceaux de charbon sont gros, plus longue sera leur période de combustion. Le charbon peut donc être préféré aux briquettes pour la cuisson lente si la taille des morceaux est adéquate.

Si la taille de morceaux de charbon peut s’avérer déterminante, on ne peut en dire autant de leur composition, qui n’influence pas significativement l’efficacité du processus de combustion.

On ne peut donc pas considérer les essences de bois utilisées pour confectionner du charbon de bois pour juger de la qualité du contenu d’un sac ou d’un autre.

Il est conseillé d’évaluer le charbon de bois au regard de sa composition s’il est attendu que le charbon retenu puisse à lui seul infuser les aliments cuits ou fumés de sublimes parfums.

Il convient alors d’opter pour du charbon constitué d’essences de bois caractérisées par une intensité moyenne ou élevée, par exemple le hickory, le cerisier, le chêne et le mesquite.

Pour ou contre les substances chimiques et les additifs?

Il est fortement recommandé de se procurer du charbon de bois ou des briquettes qui ne contiennent aucune substance chimique et aucun additif intégrés à l’étape de production.

Les substances chimiques et les additifs sont potentiellement nocifs pour la santé. Ils seraient nocifs pour quiconque est situé près du nuage de fumée produit par le combustible chauffé.

On tend également à déconseiller l’acquisition de charbon de bois ou de briquettes contenant ces éléments parce que ces derniers altèrent le parfum naturel du bois, quelle que soit l’essence.

Charbon et briquettes sont utilisés avant tout en guise de combustible, mais ce qui les distingue d’autres combustibles comme le gaz propane, c’est le parfum qu’ils procurent aux aliments.

Les barbecues au charbon et les cendres

Plus rapidement des morceaux de charbon de bois sont transformés en cendres, plus régulièrement il faudra retirer les cendres du barbecue. C’est bien entendu logique.

La fréquence à laquelle il faut jeter les cendres présentes dans son barbecue varie toutefois en fonction de la nature de l’appareil possédé.

Même lorsque les clapets d’aération sont fermés, une fois le processus de cuisson terminé, la combustion peut se poursuivre, tout comme la transformation du combustible en cendres.

C’est le cas pour les barbecues de type kettle, munis d’une cuve mince et peu étanche, mais pas pour les barbecues en céramique, qui sont à l’inverse dotés d’une cuve épaisse et étanche.

C’est donc dire que le sac de charbon ou de briquettes du propriétaire d’un œuf a une plus longue durée de vie que le sac de charbon ou de briquettes du propriétaire d’un barbecue de type kettle.

Conseils et faits en rafale

Charles, qui emploie le charbon en guise de combustible pour son barbecue à la maison, a fait part de diverses informations intéressantes concernant le charbon et les briquettes. Les voici :

  • Il ne vaut pas la peine de mettre des briquettes dans la cuve d’un barbecue en céramique, puisque la combustion est très efficace dans ce type d’appareil et la température du combustible est somme toute facile à maintenir;
  • Il n’est pas recommandé de reproduire la méthode snake avec des morceaux de charbon, puisque cette dernière n’est efficace qu’avec des morceaux de taille identique. La taille des morceaux de charbon est d’ordinaire irrégulière;
  • Il est préférable de toujours avoir en réserve au moins un sac de charbon, puisque le fond d’un sac est souvent composé de morceaux de petite taille, voire de miettes, lesquels sont peu efficaces pour une combustion optimale;
  • Il est bon d’avoir sous la main un sac de charbon contenant des gros morceaux et un sac contenant des morceaux de moyenne taille afin de pouvoir mélanger un peu des seconds aux premiers s’il s’avère difficile de chauffer ces derniers.

Résumé des caractéristiques et des critères d’utilisation

Quoi de mieux qu’un tableau répertoriant les caractéristiques les plus importantes du charbon de bois et des briquettes pour conclure cet article?

Charbon de bois Critères Briquettes
Très haute température Degré de chauffage Haute température
Baisse rapide Progression de la température Maintien
Cuisson régulière Type de cuisson recommandé Cuisson lente
Faible ou moyen Degré de production de cendres Élevé

On vous souhaite du succès lors de vos prochaines séances de cuisson ou de fumage effectuées avec votre barbecue alimenté au charbon!